Etude de prix : Oeuvres complètes de Buffon, édition début XIXème siècle
Posted in Coup de coeurObjets précieux

Etude de prix : Oeuvres complètes de Buffon, édition début XIXème siècle

Cette année, j’ai pris la décision de fréquenter plus souvent les salles de ventes pour dénicher des objets en lien avec le thème de la nature. Ecartant les ventes en live, dont des frais supplémentaires peuvent être parfois ajoutés, j’ai relevé dans le journal local, une vente courante de livres anciens qui se déroulait en milieu de semaine à Nice.

J’ai retenu l’Oeuvre de Monsieur de Buffon, naturaliste français, qui venant d’être élu membre de l’Académie française en 1753 déclare : « Messieurs, Vous m’avez comblé d’honneur en m’appelant à vous ; mais la gloire n’est un bien qu’autant qu’on en est digne, et je ne me persuade pas que quelques essais écrits sans art et sans autre ornement que celui de la nature, soient des titres suffisants pour oser prendre place parmi les maîtres de l’art, parmi les hommes éminents qui représentent ici la splendeur littéraire de la France…. »

Comment ne pas avoir envi de poursuivre cette lecture après ces premiers mots d’introduction ? Toute son oeuvre, déjà louée de son vivant, traduit une véritable modernité tant sur l’approche des expériences scientifiques que sur la réflexion philosophique c’est pourquoi son oeuvre reste encore un modèle d’engagement.

Le plaisir de feuilleter un ouvrage de la première moitié du XIXème siècle et de découvrir les gravures en soulevant le papier à serpente ne peut être ressenti devant un écran d’ordinateur. Allons plus loin.

Buffon, Oeuvres complètes

Le site du CNRS permet l’accès en ligne gratuit de l’oeuvre complète de son Histoire naturelle, générale et particulière, publiée en 36 volumes in-4° entre 1749 et 1788.

Il s’agit d’une introduction aux sciences naturelles sur la théorie de la terre  (minéraux, mammifères, oiseaux)
Le Comte de LACEPEDE poursuit l’étude sur les Cétacés, ovipares, serpents et poissons sur 2 volumes suivants.

La qualité rédactionnelle est exceptionnelle de rigueur et de poésie;  sur le lion, connu comme « le roi des animaux ».

Etude de prix

Le lot annoncé précise que l’édition mise aux enchères a été publié à Paris, Au Bureau de la Société des Publications Illustrées, 1839-1841, composée des 6 tomes, avec les extraits de Daubenton et la classification de CUVIER plus 2 tomes écrits par LACEPEDE, illustrations en couleur avec une estimation établie entre 150/200 euros. Il ne s’agit donc pas de l’édition originale mais d’une des nombreuses rééditions du début du siècle suivant.

L’état général laisse apparaitre quelques rousseurs et coins légèrement frottés; ces livres proviennent d’une bibliothèque raison pour laquelle des étiquettes ainsi que des tampons restent apparents. Néanmoins, la lecture est parfaite et l’oeuvre complète est illustrée en couleur.

Sur des sites de vente en ligne de librairies spécialisés, le prix de vente moyen affiché se situe entre 550 € et 1600 € selon les éditions, la qualité des illustrations et l’état général.

Sur les sites type marketplace, chaque tome est proposé à partir de 20 € l’unité jusqu’à 50 €. Plusieurs rééditions plus récentes sont également proposées en totalité ou à l’unité mais de moindre intérêt pour le collectionneur.

La base adjugée dans la vente du 26/01/18 à Nice s’est établie à 300 € plus les frais de 58,55 € (dont une TVA à 19,6% pour les livres) soit un total de 358,55 €.

Dans la salle, un public en majorité de professionnels

Une vingtaine de personnes se retrouve sur des chaises peu confortables dans une salle très sale ! Ambiance froide. Le jeune commissaire-priseur annonce les 86 lots et l’expert de la vente détaille chaque ouvrage. Je constate que les présents sont surtout des professionnels, marchands, libraires et un couple de curieux.

Seuls quelques lots, notamment sur le domaine de l’architecture avec un ouvrage d’André PALLADIO, daté de 1650, offre une bataille aux enchères par téléphone malgré les traces de mouillures, pour s’envoler à 1100 € contre les 600 € proposée à l’estimation.

Pour le reste, les prix estimés par l’expert reste dans la fourchette d’adjudication.

En conclusion

Il est intéressant de se déplacer dans les ventes courantes non diffusées en live pour trouver des lots à des prix inférieurs que ceux proposés sur des sites de vente en ligne. De plus en plus de maisons de ventes aux enchères ont recours systématiquement depuis 4 à 5 ans aux enchères en live, permettant d’atteindre un public plus large et plus jeune.

A contrario, nombreux lots repassent aux enchères quelques mois après une adjudication ou dans une autre salle de vente ce qui démontre la volonté d’un gain rapide plutôt qu’un investissement à plus long terme telle que le ferait un collectionneur. Il est facile de rechercher ces informations sur les sites Artprice, Interenchères, Auction, et autres bases de données accessibles sur abonnement.

Pour ma part, l’oeil de l’expert sera toujours nécessaire pour apprécier la qualité de l’oeuvre et sa présence sur place un atout pour éviter les loupés du différé enregistré dans le système live (vécu!).

Ecrivez et appuyez sur Entrer pour rechercher

Panier