Actualités sur le marché du diamant

Posted in Marché de l'artObjets précieux

Des usines d’une surface représentant 2 stades de foot s’installent aux Etats Unis et en Russie pour produire du diamant dit “écoresponsable”. Le prix du diamant naturel correspond à sa rareté par rapport à l’or : pour le même poids, le diamant coute deux fois plus cher selon 47 carats . Le prix record a été établit à 34 millions de dollars en novembre 2017 pour 163,41 carats selon l’obs , “pour une pierre estimée à 25 millions de dollars, tiré d’un diamant brut de 404 carats découverte en février 2016 dans la mine de Lulo en Angola, le 27e plus gros diamant blanc brut jamais découvert”.

Ces sommes astronomiques mises en jeu permettent de mieux comprendre la culture du secret pour la communication des informations de ce secteur “sensible” et également complexe du point de vue géopolitique puisque les mines peuvent se situer dans des zones de conflits armés. L’enjeu d’un marché à 64 milliards de dollards selon Diamants-infos.com, réparti entre la bijouterie pour 20 millions de carats et 600 millions de carats pour l’industrie.

Aujourd’hui, il faut retenir que le succès du diamant de synthèse dans la bijouterie depuis 2015 a bouleversé le commerce des diamants naturels confronté à la fois à une baisse de la demande internationale de la part des nouvelles générations et concurrencé par d’autres domaines d’investissements tel que l’art contemporain.

Comparaison du prix du diamant naturel par rapport au diamant de synthèse

Le diamant de synthèse, produit en usine, reste globalement cher -10 à -50% selon une enquête récente de Rough&Polished publiée dans l’officiel de la bijouterie horlogerie .

Pour comprendre la hiérarchie des prix:

il faut distinguer la nature de la pierre: procédé d’identification

  • les imitations du diamant (Zircon incolore est une pierre naturelle ou moissanite synthétique est une pierre qui n’a pas les mêmes propriétés du diamant mais dont l’éclat peut être confondu à l’oeil nu),
  • les différents types de traitements effectués sur le diamant naturel pour le rendre soit incolore ou plus blanc soit pour atténuer ou faire disparaitre les impuretés (procédé par “HPHT” Haute Pression et Haute Température, par laser, chauffage …),
  • la fabrication du diamant de synthèse (selon différents procédés dont la dernière CVD Chemical Vapor déposition ou dépôt chimique en phase vapeur).

Des certificats de laboratoire pour les pierres de synthèses sont émis avec les mêmes critères que pour les diamants naturels

Le critère de la couleur n’est qu’un des 4 paramètres entrant dans la composition du prix qui s’appuie sur la pureté de la pierre, son poids et la qualité de la taille (autrement dits les 4 C pour carat, cut, color, clarity)

En effet, le diamant est plus souvent teinté de brun ou de gris ou de jaune c’est la raison pour laquelle le prix augmente de façon exponentielle pour les diamants de couleur “blanc exceptionnel” selon la classification du GIA, le “Gemological Institute of America” qui fait autorité depuis 1931.

Seuls les laboratoires spécialisés dans l’analyse du diamant possède des échantillons et des appareils de mesure d’analyse de la composition physique et chimique de la pierre, peuvent faire autorité. Je vois parfois dans les ventes aux enchères publiques la mention “pierre avec certificat” mais encore faut il savoir le lire ! Désormais plusieurs certificats sont réclamés car les méthodes utilisées ont évolué depuis 30 ans. De nouveaux laboratoires indépendants permettent de clarifier les traitements utilisés et surtout d’interpréter les résultats des puissants ordinateurs contenus dans

Pic du prix moyen du diamant naturel atteint en 2010

Selon la revue the GemGuide qui publie dans son dernier numéro un tableau comparatif sur l’évolution du prix d’un diamant taillé de bonne qualité sur une durée de 30 ans,  le pic de la hausse du prix a été atteint en 2010 à plus de 12 000 dollars le carat pour un diamant de couleur D c’est à dire Blanc exceptionnel.

Depuis cette date, les prix moyens ont légèrement baissé car le marché a été bouleversé en 2015 par l’arrivée massive des diamants de synthèse sur le marché qui a rebattu les cartes entre les différents marché du diamant selon l’excellent article du blog des diamantaires Rubel et Menasche. 

Ces diamants de synthèse n’ont pas été clairement identifiés initialement lors de leur introduction en masse dans les lots de mêlées ou pavage  dans le commerce de détail jetant un trouble chez les acheteurs qui ont perdu confiance.

Un travail de clarification s’imposait pour tous les acteurs du marché qui se sont réunis depuis pour tenter de trouver un modus vivendi. Les termes “naturels” et de synthèse étaient à l’ordre du jour du dernier congrès de de la puissante CIBJO The World Jewellery Confederation.

De nouveaux créateurs expliquent la démarche et utilisent les nouveaux procédés avec transparence (innocent stone).

En pratique, informez-vous, comparez et oubliez les règles : le prix d’un diamant est toujours fixé entre un acheteur et un vendeur !

 

Ecrivez et appuyez sur Entrer pour rechercher

Panier
Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this