Florence Labyre, une perle rare à Nice

Posted in Marché de l'artObjets précieux

La Joaillerie est une bijouterie spécialiste de la perle, installée depuis 50 ans dans la rue Pastorelli, au coeur  du quartier commerçant Dubouchage,  qui avait été tracé au Second Empire à deux pas de la Vieille Ville de Nice. Son emplacement central permet un accès facile à une clientèle locale.

Un temps négociante en perles de culture dans les régions des pays producteurs, Florence Labyre nous communique sa passion pour toutes les nacres exposées dans son atelier. Nombreuses variétés de perles sont à portée des yeux, de la main et du porte monnaie.

Le plaisir de toucher cette matière douce, d’entendre le son des petits cliquetis des colliers ou bracelets de perles restent intemporels. Ces merveilles de la nature ne peuvent laisser aucune femme indifférente :  formes classiques à baroques, blanches ou colorées, il y a forcément un bijou qu’il vous plaira de porter ou d’offrir !

Avec Jacques Radigon, ils forment une équipe complémentaire pour le conseil en création et encore plus judicieux,  dans l’accompagnement de la transformation de vos anciens bijoux en parure en accord avec votre style  pour être “magnifaïque”!

Perle naturelle et perle de culture

De tout temps, la perle ronde blanche a symbolisé la rareté et la pureté en lien avec la dimension spirituelle de sa forme sphérique produite par l’huître le plus communément.

Des pêcheurs de perles ont bravé tous les risques pour espérer recueillir des trésors cachés au fond des mers. Malheureusement la pêche miraculeuse n’est pas synonyme de richesse comme nous le raconte le  John Steinbeck, prix Nobel de littérature, dans son livre, “La perle” en 1947.

Plus largement, les perles sont produites par des mécanismes encore trop peu connus des mollusques marins qui génèrent des cellules productrices de coquille libre dans l’animal ou à la suite de la visite d’un intrus, qui adhère à la coquille, et provoque une réaction défensive d’enroulement de nacre sur l’élément extérieur.

C’est ainsi que le japonais Kokichi Mikimoto ,observant ce phénomène naturel, a eu l’idée d’introduire un nucléus dans l’animal pour provoquer un processus d’enrobage de la matière artificielle ronde parfaite et recueillir ensuite le fruit de cette production. Après 20 ans d’essais, il commercialise dès le début du XXème siècle, les perles dites Akoya, dont la Maison de Joaillerie expose toujours des pièces d’une beauté exceptionnelle Place Vendôme à Paris.

Perle d’eau de mer et perle d’eau douce

La passion de Coco Chanel pour les perles est resté dans l’imaginaire collectif comme un symbole de sa marque. L’effet de mode et la demande de tous les publics a favorisé l’installation de nombreuses fermes perlières du Japon à l’Australie, puis plus tard en Chine.

C’est ainsi qu’apparaissent les perles de Chine produites en masse soit dans les moules en eau douce soit dans des usines avec des matières artificielles (en verre ou teintées artificiellement) dans les années 2010. Cette crise de surproduction a entrainé la chute des cours selon Hubert Bari et David Lam, dans leur livre publié à l’occasion de l’exposition “Perles” de Doha, aux Editions Skira en 2010.

A contrario, les perles noires de Tahiti sont bien référencées sur leur marché et les professionnels ont su s’ organiser pour définir une classification propre; le prix peut néanmoins aller jusqu’à 15 000 € l’unité.

L’écart des prix

Conséquence de cette surproduction et du manque de discernement du public entre les qualités de perles, l’amplitude des prix reste très important entre les perles de culture produites en masse dans les moules en Chine et la perle naturelle, ronde, de plus de 15 mm, blanche trouvée dans un bivalve (l’ écart peut aller entre un euro et plusieurs millions).

Quels sont les principaux critères d’évaluation des prix ?

  • L’origine de la perle: s’agit-il d’une formation naturelle ou d’un produit issu d’une culture qui consiste à introduire des nucléus (sorte de boule plastique ronde) dans des bivalves conservés en mer ou en eau douce;
  • Le type de mollusques perliers : gastopode, mollusque ou bivalve les plus connus : l’huître pinctada margaritifera à lèvre noire, ou iris haliotis en Nouvelle Zélande, Mélo ou Conche, perles de Lambris en porcelaine plus rares;
  • Classification dans l’ordre:
    • la forme : ronde, allongée, baroque, cerclées, en poire…
    • la qualité de surface (cerclée, piquée, lisse…)
    • la taille en millimètre (record de 34 kg pour une perle d’un bénitier géant estimée plusieurs millions d’euros trouvée aux Philippines selon Ouest France du 25/08/2016) et en gramme (l’unité du grain correspond à 0,05 gr et peut être encore utilisé dans certaines régions)
    • la couleur : blanc, rose, crème, champagne, grise, noire, gold ou ses effets : irisés, flamme, tachetée …
    • D’autres critères s’ajoutent aux premiers: l’épaisseur de la nacre produite et non de la perle (la présence d’un gros nucléus entrainant la production de quelques couches d’aragonite dans les moules d’eau douce et donc un effet uniforme), la brillance, l’Orient (effet du reflet de la lumière sur les épaisseurs de couches d’aragonite formant la nacre), l’histoire.

Exemple : une perle de culture ronde blanche des mers du sud de 15 à 15,5 mm de diamètre peut atteindre jusqu’à 3 500 euros pour une qualité “extra fine”.

Liz taylor, l’histoire de l’acquisition de La Pérégrina

La journaliste du Figaro de décembre 2011 raconte la vente publique restée dans les annales.

le lot phare, La Peregrina, perle légendaire de 203 grains (55 carats), emportée aux enchères pour 37.000 dollars en 1969 par Richard Burton contre un membre de la famille royale espagnole, s’est envolée 11,8 millions de dollars (9,1 millions d’euros). Cette goutte en forme de poire montée par la suite dans une parure de Cartier, fut trouvée au XVIe siècle par un esclave dans le golfe de Panama”. Les perles, quelles soient blanches ou colorées, subliment ceux et celles qui les portent depuis l’Antiquité.

Signe de pouvoir en Inde ou de féminité dans la culture occidentale, leur origine organique issue du plus profond des océans les rendent mystérieuses et fascinantes. Les perles incarnent la beauté de la nature.

 

 

 

 

 

 

Ecrivez et appuyez sur Entrer pour rechercher

Panier
Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this